Mercredi, le 6 janvier, la police a bouclé l’entrée principale du bâtiment de l’office de la chancellerie fédérale à Berlin à cause de colis suspect, rapporte le DW.

Dans le colis, arrivé à la chancellerie fédérale d’Allemagne, ne contenait pas d’explosifs. Lors de l’abattage de cinq boîtes, les experts n’ont trouvé rien de suspect, rapporté par Reuters, citant une source dans les forces de police.

Comme le précise le TASS, le cordon autour de l’office filmé près de 11:00 heure locale (13h00 gmt). Selon les informations de canal N24, a provoqué le doute le sujet se trouvait au moment de la vérification, avant l’entrée principale sur le territoire de l’office dans l’une des trois lettres à la poste.

Il est constaté que, en dépit des mesures de sécurité, l’accès à l’office a été fixé et son travail n’est pas interrompu.

Auprès de l’office de chancelier, comme il était prévu, à 9:30 (11:30 gmt), a débuté la première réunion de l’année du cabinet des ministres de la république fédérale d’allemagne. Fermé était qu’une centrale d’entrée d’un office, d’autres ont travaillé en mode normal, rapporte TASS.




À Berlin, la police française avec le bureau d’angela Merkel à cause d’un colis suspect 06.01.2016