À Moscou, d’une personne handicapée-колясочника Anton Mamaeva avec la maladie, à détériorer le contenu dans un centre de DÉTENTION, retourné à l’hôpital lors de la détention. À lui particulièrement ont envoy un condamné de détachement administratif de PRISON.

Dans le message sur le site ФСИН dit que précédemment Mamaeva étudié dans la ville de l’hôpital au nom d’A. K. Ерамишанцева. Après une enquête ФСИН a l’intention d’envoyer un certificat médical à la cour pour réclamer la libération d’une personne handicapée en liberté.

Comme dit TASS l’avocat du détenu Andrei Orlov, un professionnel de la santé la commission a établi l’existence de la Mamaeva de la maladie, inclus dans la liste des maladies graves obstacles à la détention. Orlov a précisé que parmi ces maladies des enfants spinale musculaire амиотрофия.

«La demande ne vise pas à faire appel d’un jugement du 30 juin, et sur le changement de mon client d’une mesure préventive sous forme de détention provisoire plus doux à partir de la nomination et de l’examen de l’acte d’appel de la peine. Sinon Mamaev peut décéder dans un centre de DÉTENTION avant la transmission de l’affaire au tribunal municipal de Moscou», — a dit l’aigle.

Le 30 juin 2017 Mamaev, a été condamné à 4,5 ans d’emprisonnement. Le tribunal a jugé qu’une personne handicapée qui ne peut pas se déplacer sans l’aide de personne, ont participé à l’attaque de deux personnes pour emporter un scooter. Qui a contribué à lui de se déplacer en fauteuil roulant a été reconnu complice de vol et condamné à trois ans de la colonie.

Le 10 juillet sur le verdict Мамаеву écrit MÉDIAS. Puis l’affaire s’est emparé de la le procureur. Après avoir étudié avec le verdict le bureau du procureur a conclu que la décision du tribunal sur la fixation de la peine, sans une étude de l’état de santé et les possibilités d’application de la peine d’emprisonnement injustifié. À cet égard, le parquet a fait appel de la représentation, dans lequel a posé une question sur l’abolition de la peine.



À Moscou à la personne handicapée de Mamaeva avec la maladie, à détériorer le contenu dans un centre de DÉTENTION, retourné à l’hôpital lors de la détention 17.07.2017