À la suite du cyclone «Gita», qui, dans la nuit du 13 février s’est abattu sur le royaume insulaire des Tonga, en Polynésie, ont été complètement détruit le bâtiment du parlement, des maisons, des églises et d’autres bâtiments. Sur l’île, a été déclarée d’environ cinq mille personnes évacuées dans des abris. Mais les morts ne sont pas signalés.

«Les législateurs pendant de nombreuses années ont suggéré de construire un nouveau bâtiment du parlement, et maintenant, je pense que c’est devenu une nécessité», — cite l’AP de l’un des parlementaires du Seigneur Фуситуа.

Au sud de la capitale nuku’Alofa le cyclone a causé des pannes d’électricité, des rafales de vent ont atteint 200 km/h (55,5 m/s). Beaucoup de maisons fortement endommagées et ont perdu leur toit.

Les gens ont passé la nuit dans la peur, comme beaucoup d’entre eux, auparavant, n’ont connu rien de pareil, dit l’éditeur Песи Фонуа. L’australie et la Nouvelle-Zélande ont envoyé de l’aide humanitaire dans les Tonga, les articles d’hygiène, de la nourriture et d’autres choses nécessaires.

Dans les réseaux sociaux publient des photos de ce qui reste du parlement. BBC Weather posté une photo dans son Twitter

Tonga’s parliament flattened by cyclone #Gita https://t.co/YPYEq6j29m Jo pic.twitter.com/IhEjbp6QvP



Dans les îles Tonga, le cyclone a détruit le bâtiment du parlement et de 40% des foyers de la capitale (VIDÉO) 14.02.2018