Au début de cette année en Russie переломился la tendance à la réduction de l’accroissement migratoire de la population. Certes ce n’est pas le produit en raison de la croissance du nombre de visiteurs et à cause de la réduction du nombre de ceux qui ont quitté, écrit le journal «Kommersant», avec un lien sur le suivi de la position socio-économique et le bien-être de la population de l’académie Russe de l’économie nationale et de la fonction publique auprès du président (РАНХиГС).

Les auteurs de surveillance, tout en reconnaissant que la croissance des arrivées dans la fédération de RUSSIE «est pratiquement arrêté», s’attendent à ce qu’en 2016, se stabilise ou même diminuer légèrement le nombre de sorties. Cela est dû à l’épuisement de l’effet de la modification de la méthodologie de la comptabilité de la migration de retour en 2011, quand dans les statistiques à long terme de la migration, ont commencé à considérer les personnes ayant obtenu l’enregistrement sur le lieu de séjour de la durée de neuf mois et plus.

Auparavant, ces personnes étaient considérées comme avoir été éliminés, et en conséquence, le nombre d’arrivées a augmenté rapidement au cours de 2011 à 2013, tandis que le nombre d’élèves a augmenté, avec un décalage d’un à deux ans.

Le premier trimestre de 2016 marquée par l’augmentation de l’immigration de l’échange avec les pays de la CEI, à l’exception de l’Arménie, du Turkménistan et de la Biélorussie, les notes de l’édition.

Cessé de migration de déclin dans l’échange de populations avec l’Ouzbékistan et le Tadjikistan. De ce fait, dans РАНХиГС expliquent pas par la dévaluation et de l’effet de base élevé 2012-2013.

Pratiquement stabilisée et d’un affluent de l’Ukraine, qui reste le principal de l’immigration par le donateur de la fédération de RUSSIE.

Contribution à l’accroissement de la population a apporté, et la restauration de la petite accroissement migratoire des pays de l’étranger lointain (3,3 milliers de personnes) — mais dans РАНХиГС demandent de traiter ces statistiques avec prudence, car, comme le dit le rapport, «le départ de la population des pays недоучитывается».

Un autre problème reste la légalisation des migrants de travail. Le 1er mai dans la fédération de RUSSIE était de 3,75 millions de ressortissants étrangers, venus pour l’emploi (3,9 millions un an plus tôt), des documents de travail ont été seulement de 1,7 millions de personnes.




En Russie a renoué avec la croissance de la population grâce à des migrants 16.06.2016