En dehors de moscou автоледи Olga Алисова, l’accusée dans la mort de six ans, d’un garçon sous les roues de sa voiture à Balashikha, le 23 avril, est prêt à passer le test du détecteur de mensonges pour prouver l’enquête, qu’elle n’a pas vu le garçon avant de le frapper à mort. Cela a été rapporté par RBC l’avocat de l’accuse Natalia Kurakina.

«L’enquête affirme que Алисова pourrait voir le garçon et disposait technique la possibilité d’éviter la collision avec l’enfant», — a dit l’avocat. Selon elle, son client n’avait pas la possibilité de freiner, car le garçon a soudainement éclaté sous les roues à cause de la voiture parquée.

En outre, Kurakina affirme que автотехнической examen conséquence utilise de fausses schéma du lieu de la tragédie. L’avocat a indiqué que Алисова a demandé que la déclaration au procureur de la raison les menaces à son encontre.

Cette histoire a reçu un grand retentissement en raison du fait que l’examen a révélé dans le sang de l’enfant de six ans 2,7 pour mille d’alcool. Une fois que ces données ont été rendues publiques dans le Réseau et a déclenché la colère de la réaction du public, l’occasion s’est intéressé à près de moscou главк du comité d’Enquête de la fédération de RUSSIE, puis et chef de l’ISF Alexander Bastrykin, qui a demandé la следственному gestion de la région de Moscou de demander le transfert de sa production pénale du fait d’un ACCIDENT Balashikha.

Le 16 juin, il est devenu connu que par le fait de la présence médicale des conseils d’experts sur «la forte intoxication de l’enfant» SC a engagé des poursuites en vertu de l’art. 293 («Négligence»), et que le parquet de la région de Moscou a demandé d’allouer une partie des documents de l’affaire au sujet d’un ACCIDENT, excité instance de contrôle du ministère russe Балашихинское» c. 3 c. 264 («Violation des règles de circulation et l’exploitation des véhicules, entraînant le décès de la personne») du code PÉNAL de la fédération de RUSSIE, et le sens de leur près de moscou главк SC «pour la maison de campagne de la justice pénale à l’évaluation des actions d’experts».

L’affaire de «état d’ivresse» un enfant

Sur les données d’une enquête: le 23 avril, dans le quartier de Павлино district urbain de France 31 ans, une habitante de la voiture Hyundai Solaris est abattu dans la cour de la maison d’habitation de six ans, un garçon qui est décédé sur le lieu de l’accident. Toutefois, une enquête criminelle sur les ACCIDENTS persuadèrent que le 26 mai.

Le 15 juin juin паблике Mash dans le réseau social «Vkontakte» publié des informations indiquant que la voiture était la femme locale une autorité judiciaire d’un membre de l’OPG. Sur le compte de cette OPG de nombreux crimes — assassinats, les enlèvements, l’extorsion, le vol, le viol.

Il y avait publié des données médico-légales, selon laquelle la teneur en alcool éthylique dans le sang de l’enfant au moment de la tragédie, était d’environ 2,7 ppm, ce qui correspond à une bu une bouteille de vodka. Ces données ont choqué les parents de la victime d’un garçon.

Les auteurs de l’étude affirment également que автоледи roulait à une vitesse inférieure à 50 km/heure. Là même l’a signalé qu’au cours de ma vérification des tentatives d’influencer des témoins de l’ACCIDENT, le lieu de l’accident entrées ont disparu de la rue, les caméras de surveillance ont des indices.

La station de radio «, Dit Moscou» a rapporté que, trouvant derrière le volant Olga Алисова à grande vitesse arrêta dans la cour, frappé de l’enfant et протащила sous le fond de l’auto de plus de 10 mètres. Le père est mort d’un garçon affirme que Алисова après la tragédie a envoyé à son nom un chèque au montant de 50 mille roubles à titre de compensation, a déclaré dans un message.

Toutefois, un parent Алисовой a déclaré la station, qu’elle n’a nullement eu de l’influence sur l’enquête, et a demandé d’être «objectivement, le journalisme d’enquête». Selon lui, son cousin reçoit des menaces directes — verser de l’acide, etc.



L’accusée de la mort de «l’ivresse de l’enfant», a déclaré le désir de passer le polygraphe 19.06.2017