Les députés du parlement Européen, le mercredi 23 novembre, ont adopté une résolution qui contient des allégations à l’encontre des autorités de la fédération de Russie sur le fait que grâce à l’activité des MÉDIAS est de la propagande, dont l’objectif est la scission de l’UE.

Selon RIA «novosti», à partir de 691 député, ont participé au vote d’une résolution, à l’appui du document voté 304, contre — 179 et 208 ont décidé de s’abstenir de voter.

Adopté par les députés le document indique que les autorités russes font la propagande hostile» à l’égard de l’union Européenne. Le document souligne que l’information de la menace pour l’UE représentent la chaîne de télévision RT, l’agence Sputnik, le fonds «le monde Russe» et l’agence auprès du MAE de la fédération de RUSSIE — Culturelle.

En outre, la résolution souligne que la Russie apporte son soutien financier à l’opposition des partis politiques de l’UE. En outre, la partie russe utilise le facteur des relations bilatérales, pour разобщить membres de la communauté européenne.

Poutine a qualifié la résolution du Parlement européen «la dégradation de la démocratie»

Dans la résolution, il est noté que cette propagande est une partie de «l’hybride de la guerre» et vise à «déformer la vérité, de semer le doute et la discorde entre les pays de l’union, d’affaiblir stratégique de l’unité de l’UE et de ses partenaires nord-américains, de paralyser le processus de prise de décision, de discréditer une institution de l’UE et du partenariat transatlantique».

Notez que la résolution a été adoptée n’est pas uniquement contre la Russie. Officiellement le document appelé «communication Stratégique de l’UE comme la lutte contre la propagande des tiers». Dans un certain nombre de ces «tiers» et obtient la Russie. Cette résolution a proposé d’adopter le député de la Pologne Anna Фотыга.

Parmi les autres sources de la propagande, qui, comme indiqué dans la résolution doit résister à l’Union européenne, sont appelés terroristes de l’organisation «Al-Qaïda» et «etat Islamique» (interdit en RUSSIE). Ces organisations, indiqué dans le document, «sont activement à des campagnes de sensibilisation visant à compromettre les valeurs européennes et les intérêts».

Le document avant le vote a été critiqué par un certain nombre de députés. Ainsi, selon le député de l’Espagne Javier Коусо, «il est irresponsable de mettre sur le niveau de la menace d’un tel état, que la Russie a un IG».

Il a également souligné que la résolution est ignoré de la propagande de la part des états-UNIS «en légitimant leurs récentes d’intrusion, par exemple en Irak, leader régional du chaos», ainsi que d’une propagande de l’union Européenne à l’égard de son interprétation de la démocratie «comme la seule possible».

Moscou a déjà promis de répondre à l’action du Parlement européen. Ainsi, le chef de l’information du comité de la Douma d’etat Leonid Levin avait dit que la langue du projet de résolution rappelle le vocabulaire de la propagande soviétique. Membre du comité de la Douma pour les affaires étrangères Sergueï Fer a qualifié le document de «русофобской sauvagerie».

Tour à tour membre du comité Совфеда des affaires étrangères Igor Morozov a déclaré que les actions de députés кощунственны et cyniques, et les représentants de l’UE doivent «être conscient que dans le cas de ces hostile étapes» de la réponse de Moscou sera «très difficile».

Симоньян: la résolution d’un coup sur l’autorité des MÉDIAS

Rédacteur en chef de Sputnik Marguerite Симоньян déjà réagi à la décision du Parlement européen, en déclarant que «la résolution inflige un coup direct sur un certain nombre de la part des médias, y compris à l’agence Sputnik, et vise à la cessation de leurs activités dans l’UE».

«De plus, cette résolution est directement en contradiction avec les normes de l’UE dans le domaine des droits de l’homme et de la liberté des MÉDIAS, ainsi que l’article 19 du pacte International relatif aux droits civils et politiques, l’article 11 de la Charte de l’UE sur les droits et la résolution de l’UE le 11 décembre 2012 sur l’élaboration de la Stratégie de la liberté numérique dans la politique étrangère de l’UE», — a déclaré dans une lettre Симоньян.

C’est un appel de rédacteur en chef de Sputnik visait notamment à la fédération Européenne des journalistes, la fédération Internationale des journalistes, le centre International de journalisme (états-UNIS), l’institut International de la presse (Autriche), le Comité de protection des journalistes (états-UNIS), l’organisation internationale «l’Indice de la censure» (Royaume-uni).

Le commissaire du MAE de la fédération de RUSSIE sur les questions des droits de l’homme, la démocratie et la primauté du droit Konstantin dolgov a qualifié la décision du Parlement européen totalement discriminatoire, transmet Life. «Ils ont tout simplement peur de travail efficace par les MÉDIAS russes, qui, objectivement, éclairent les questions. Peur, donc en cherchant à limiter. Mais même dans le Parlement y avait beaucoup de gens qui sont d’une telle position de faiblesse n’est pas accepté», dit — il.

Poutine a qualifié la résolution du Parlement européen «la dégradation de la démocratie»

Le président de la fédération de RUSSIE, Vladimir Poutine, dans la forme rigide critiqué la décision du Parlement européen sur l’adoption de la résolution concernant les MÉDIAS russes. «Si une telle décision du Parlement européen sur la lutte contre la «fédération de la propagande» est prise, il est dit que nous observons évident de dégradation au sens politique du mot de vues sur la démocratie dans la société occidentale», a — t-il déclaré lors d’une réunion du Conseil de la science et de l’éducation (citation de TASS).

En outre, le chef de l’etat a remercié les journalistes de la chaîne de télévision RT et de l’agence Sputnik pour le fonctionnement rationnel après l’adoption de la résolution sur la lutte contre la fédération de la propagande.

Selon lui, les journalistes, qui sont mentionnés dans la décision de l’UE, «passent très activement, efficacement et avec talent son travail». Poutine a également exprimé l’espoir que les restrictions aux MÉDIAS n’est pas suivie après l’adoption de la résolution. Il a déclaré qu’il s’attend à ce que «le bon sens l’emportera».

Le président a souligné que les pays occidentaux tentent de «enseigner la Russie de la démocratie». Cependant, selon Poutine, dans leurs tentatives de l’Occident a eu recours à une interdiction de quoi que ce soit, ce n’est pas «conforme aux principes et aux règles de la démocratie». «Et la meilleure façon est toujours un débat ouvert», a souligné le chef de l’etat.

«Rossotroudnitchestvo» a Bruxelles dans une tentative de rompre les relations de parenté de la Russie et de l’Europe

«Rossotroudnitchestvo» déjà rejeté les accusations de la part des auteurs de la résolution sur la lutte contre la aux MÉDIAS russes que l’agence s’occupe de la propagande. Sur cela dit dans le communiqué de presse de l’office, reçu à la disposition des journalistes de RIA «novosti».

«Rossotroudnitchestvo» promeut la culture russe et de la langue russe, russe de l’éducation, de la jeunesse prend en charge des compatriotes. «Rossotroudnitchestvo» définit et développe les relations entre les gens, induit une sorte de «l’homme des ponts». L’agence ne s’occupe pas de la propagande», souligne le document.

L’agence a souligné que, en travaillant sur ces domaines, «Rossotroudnitchestvo» prend en charge «des relations de confiance avec tous les hommes, de quelque pays qu’ils soient, avec tous ceux qui sont intéressés par la Russie»

«Et une telle activité, selon certains еврочиновников, maintenant «comparable» au terrorisme? N’est-il pas la solution c’est les Députés de la retraite, de la plus traditionnelle des valeurs européennes? On a l’impression que ce qui, en fait déchirer inter-relations diplomatiques, les fonctionnaires européens s’efforcent de briser traditionnelles, culturelles et même les relations de parenté, reliant la Russie et l’Europe», — a ajouté à la «Rossotroudnitchestvo».



Le parlement européen a adopté une résolution sur la lutte contre la fédération de la propagande 24.11.2016