Le barrage des appels anonymes sur l’exploitation des bâtiments dans les villes de russie est arrivé à Moscou. Dans la capitale de la russie par jour ont été évacués de quatre la gare, le bâtiment de l’INSTITUT et REU. Plekhanov, ainsi que plusieurs centres commerciaux. Selon les estimations préliminaires, en raison de l’action «téléphoniques terroristes» pertes d’hommes d’affaires ont dépassé les 170 millions de roubles, écrit The Bell.

À Moscou, en raison des messages de mises en gage des engins explosifs, en particulier, ont été évacués de Kiev, de Leningrad, de Iaroslavl et de Kazan, les gares, «l’Hôtel Azimut», «Star», «Cosmos», plusieurs établissements d’enseignement supérieur, des centres d’affaires et centres commerciaux, y compris la GOMME.

Les plus grands dommages directs faux appels ont subi des centres commerciaux. Dans une conversation avec des journalistes l’un des conseillers métropolitains de l’immobilier commercial est félicité des revenus annuels de location le plus grand de personnes évacuées des centres commerciaux «Metropolis» sur «Войковской — jusqu’à 5 milliards de roubles par an. Chiffre d’affaires Афимолла», les visiteurs sont également évacués, en 2016 s’élève à 50 millions de dollars (3,4 milliards de roubles).

Par conséquent, le chiffre d’affaires journalier «Metropolis» et «Афимолла» de 13,7 millions de roubles et de 9,3 millions de roubles respectivement. Si les centres commerciaux de ralenti, ne perdent que la partie du revenu qui est versé que la part du chiffre d’affaires des locataires, eux-mêmes boutiques perdent tous les produits.

Selon les données préliminaires, à la suite d’un acte de vandalisme, réparties de faux messages de mises en gage des engins explosifs, les locataires «Metropolis» et «Афимолла» ont subi des pertes de 100 millions de roubles et de 70 millions de roubles respectivement, note l’édition.

Une vague de faux «минирований» en Russie a commencé le 10 septembre et ne s’estompe déjà le quatrième jour. Les premiers sous évacuation ont frappé les bâtiments de l’administration d’Omsk, puis les gens évacués du centre COMMERCIAL, gare et écoles sur l’île de Sakhaline, à Vladivostok, à Oufa, Sterlitamak, Krasnoïarsk, de Riazan, de Magadan, de Perm, d’Arkhangelsk.



Les magasins de Moscou a perdu des millions de roubles à cause de l’onde de faux messages sur les attentats terroristes 14.09.2017