Informations sur les actions de la fédération de la partie sur le territoire de la Syrie continue de s’infiltrer dans les MÉDIAS. Deux cette fois-source américaine guide ont indiqué que la Russie a lancé au mission en syrie avec l’aide de drones.

Les interlocuteurs Reuters partagé des informations sur le couvert de l’anonymat. Comme le note l’agence, il est le premier militaire aérienne de l’opération de la fédération de RUSSIE en Syrie depuis la détection de la base aérienne au sud de la ville syrienne de Lattaquié russes combattants.

La source de Reuters n’a pas pu préciser le nombre de drones impliqué dans la mission d’observation. Dans le Pentagone, les données de l’interlocuteur de l’agence a refusé de commenter.

Entre-temps Yahoo News , citant des sources de l’AFP rapporte que la Russie дислоцировала à l’aérodrome dans la province syrienne de Lattaquié 28 avions de combat est un combat et des bombardiers. Selon les informations des interlocuteurs de l’agence, à l’aérodrome sont près de 20 russes de combat et de transport d’hélicoptères.

Il est à noter que récemment, dans les MÉDIAS activement aborde le thème de l’intensification de soutien militaire de la Syrie de la part de la Russie. Auparavant, «Kommersant», en référence à leurs sources ont indiqué que dans les deux prochaines années, Moscou va mettre à la république arabe d’ 12 avions de chasse Mig-29M/M2.

L’activité de la Russie dans le RAA génère des craintes chez les dirigeants d’Israël. L’intérêt de la discussion de la situation au Moyen-Orient, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu même l’arrivée de la fédération de RUSSIE sur la rencontre avec le président russe Vladimir Poutine. Le chef de la Russie a assuré le premier ministre Israélien, que la Syrie ne va à la guerre contre son pays. Le plus urgent pour les syriens à l’heure actuelle est la préservation de leur propre état, a déclaré m. Poutine.

Dans ce contexte, les experts examinent les scénarios possibles de l’évolution de la situation en Syrie. L’un d’eux est pareil avec les données qui expriment les interlocuteurs Reuters. Les sources de «novaya gazeta», dans les organes de planification et de gestion par les troupes de SOLEIL de la fédération de RUSSIE signalent que la veille, soit immédiatement après le discours de Poutine à l’Assemblée générale des NATIONS unies le 28 septembre en Syrie peut être réalisée d’une action, la confirmation des intentions de la Russie.

Étudie les possibilités d’attaque de missiles de l’aviation, le local de l’opération terrestre troupes syriennes avec le soutien des moyens modernes de la guerre, обслуживающихся russes militaires (reid, capture importante de l’objet), une série de bombardements d’artillerie.

Les experts appellent plusieurs objectifs potentiels, afin d’atteindre lesquels la Russie renforce la présence militaire en Syrie. Peut-être, le Kremlin veut sortir de l’isolement international, en soutenant la lutte contre le terrorisme. Entre-temps sur le front ukrainien on observe une accalmie, écrit Nikita Robert dans la Tribune de Genève.

En outre, la Russie connaît l’anxiété à propos d’une éventuelle chute du régime d’Assad et la peur du retour de milliers de djihadistes dans la fédération de RUSSIE, continue l’auteur, des mots qui se traduit InoPressa. D’où le renforcement de la présence militaire, tout d’abord dans la région de l’emplacement de la base de la force aérienne à Lattaquié, — le lieu possible de la perte syrienne de Bachar al-Assad. «Il s’agit non seulement de l’aide militaire — la Russie se prépare à une campagne aérienne contre ИГИЛ et place de l’infrastructure nécessaire», — dit Igor Delano, politologue Franco-russe, centre d’analyse et de «l’observatoire franco-russe».

Les rumeurs sur la prétendue renforcement de la présence militaire russe en Syrie et les plans de création d’une marine de la base aérienne dans la région de Lattaquié, ont suscité un grand retentissement à l’Ouest. La presse étrangère a suggéré que Poutine a décidé d’ouvrir en Syrie «deuxième front», sous le premier implique l’Ukraine.

Moscou, réfutant ce genre de messages, reconnaît que a la Syrie de l’aide dans le cadre des anciennes dispositions. À l’Ouest, entre-temps avertissentqu’une telle politique de la Russie peut conduire à ouvrir un conflit armé sur le territoire de la Syrie, si Moscou se produira au côté de l’armée de Bachar al-Assad.




Les sources de Reuters a rapporté sur le début de l’observation des opérations de la fédération de RUSSIE en Syrie avec l’aide de drones 22.09.2015