Les enquêteurs du FSB ont provoqu une affaire criminelle contre un ancien trafiquant de drogue, est accusé d’incitation à des activités terroristes. Après la sortie d’un condamné de la colonie de tchékistes «припомнили» lui les conversations qu’il a mené avec d’autres détenus sur le thème de l’islam radical.

«L’homme a été arrêté au moment de la libération de l’IR-1 SURTOUT de la Russie sur la région de Sakhaline», écrit Sakhalin.info citant le service de presse de l’administration régionale de la FSB.

Selon la version des enquêteurs, le condamné, «en partageant de l’idéologie islamique radicale de la nature, et d’être solidaire avec l’idéologie de la MTO «etat Islamique»* (interdit en Russie), dans la période d’incarcération dans un établissement pénitentiaire, a défendu l’islam radical, a mené des activités de sensibilisation parmi les condamnés de la justification du terrorisme».

33 ans, homme criminalisent c. 1 c. 205.2 du code PÉNAL de la fédération de RUSSIE («l’incitation publique à une activité terroriste ou de la justification publique du terrorisme»). Il encourt une peine de cinq ans d’emprisonnement.

Auparavant, ce même homme a été reconnu coupable c. 2 c. 228 («le Trafic de drogue») et c. 1 c. 222 («Trafic d’armes») du code PÉNAL de la fédération de RUSSIE. Il a été condamné à 4,5 ans d’emprisonnement.

*»Etat islamique» (IG, ИГИЛ, ДАИШ) — groupement terroriste interdite en RUSSIE.



Sur l’île de Sakhaline condamné un trafiquant de drogue, проповедовавший codétenus l’islam radical, accusé d’appel au terrorisme 14.09.2017